abadie-tete
gestes-barrieres-1024x730

Ils ont piétiné la démocratie.

Chers amis,

Le 6 janvier 2021, des partisans du président américain battu aux élections, Donald Trump, ont marché par milliers sur le Capitole. Le cœur battant de l’une des plus vieilles et plus grandes démocraties du monde a été envahi sous nos yeux médusés.

Je l’ai appris de François de Rugy, ancien président de l’Assemblée Nationale, actuel président de la commission spéciale dédiée au projet de loi visant à renforcer les principes républicains, lors d’une audition. Nous évoquions justement, avec le ministre Cédric O, en charge du numérique, le risque que représentent désormais les réseaux sociaux pour nos démocraties. Je venais, comme je le fais depuis deux ans, de défendre l’idée de renforcer la formation et la prévention numérique à l’école et au collège.

J’ai écouté les paroles de Joe Biden, appelant au calme. J’ai aussi entendu ce président burlesque, encore quelques jours président mais burlesque pour toujours, faire sa déclaration d’amour à ceux qu’il qualifiait de formidables ; des extrémistes, des suprématistes, des incrédules, des forcenés. Après cela, il ne restait plus qu’à attendre que la tempête passe et espérer que le bateau ne coule pas. Il ne restait alors plus qu’à se déconnecter et dormir.

5 morts. Le bureau de Nancy Pelosi pris pour cible dans ce labyrinthe gigantesque et mis à sac. Puis vint le retour au calme, pour ne pas dire à la normale avec l’élection de Joe Biden entérinée.

Trump, dépendant aux réseaux sociaux, avait sifflé le coup d’envoi de cette insurrection. Twitter lui a coupé le sifflet, sans préavis, sans décision judiciaire.

Comment réconcilier deux camps si profondément divisés ? Difficile tant que chacun crie dans sa bulle numérique. Nous vivons tous dans des bulles informatives uniques, créées juste pour nous, dans lesquelles nous nous enfermons peu à peu. C’est le principe des algorithmes qui vous proposent des informations censées vous plaire. Ces usines à clic vivent de notre attention et de nos données. Ces outils de liberté, de rencontre et de partage se sont perdus en chemin, à la recherche du profit maximum, choisissant un modèle économique loin de l’humanisme.

Alors, quand un partisan de Trump entend pleurer l’enfant à qui on a volé son jouet, ne trouvant pas d’autres informations pouvant éventuellement mettre en doute ces versions des faits, il descend dans la rue et marche sur le Capitole. Pas tous. Certes. Mais quelques milliers ont suffi.

Conscients des dangers des outils qu’ils ont fabriqués, d’anciens collaborateurs de Twitter, Facebook et autres, font désormais œuvre pédagogique pour nous aider à comprendre ce dont est capable l’intelligence artificielle dans un reportage éclairant, « Derrière nos écrans de fumée », que je vous invite à regarder. Les mêmes interdisent à leurs enfants d’aller sur les réseaux sociaux.

Pendant ce temps-là, les réseaux sociaux censurent les comptes du président américain, encore au pouvoir, et pas encore soumis à sa 2e procédure d’impeachment, sans décision de justice. Mais heureusement, la « cour suprême » créée par Mark Zuckerberg examinera très vite cette affaire. Soyons rassurés. Il a créé une monnaie, il peut bien créer un système judiciaire ad hoc. Après tout, sa fortune est supérieure au PIB de la Pologne. Bientôt, il créera une police et nous n’aurons plus besoin de démocratie.

La question que je me pose toujours, c’est de savoir si les réseaux sociaux sont le symptôme ou la maladie. La cause ou la conséquence du problème. L’imprimerie avait elle aussi marqué un tournant dans l’histoire de l’humanité. Toute évolution technologique est issue d’un progrès et implique de faire avancer à son tour la société. La grande différence entre le 15e et le 21e siècle, c’est que désormais les progrès sont quotidiens. L’humanité et en l’occurrence la démocratie n’ont pas le temps de progresser au même rythme.

Réguler les réseaux sociaux est crucial. Remettre les humains au cœur de la modération des contenus aussi. En parallèle, sensibiliser les utilisateurs l’est tout autant.

Mais je n’oublie pas que ceci n’est peut-être que le symptôme d’une société clivée entre d’une part celle qui, majoritaire, avance, s’engage, trouve sa place. Et d’autre part, celle qui conteste, remet en cause, s’indigne avec le besoin de faire du buzz, d’être vue et reconnue. Plutôt que d’écrire une lettre, un email, on préfère taguer dans la rue. On préfère coller des affiches la nuit en dissimulant son identité, plutôt qu’au grand jour. On veut avoir une prise sur ce monde si complexe. Cette société doit être aussi entendue. Lutter contre les inégalités, pour le climat et en même temps contre le Covid, rien que cela. Et faire progresser la démocratie. Car la démocratie, même à quatre dans une famille est imparfaite. Imaginez alors à 67 millions ! Sans parler du reste de l’humanité qui ne connaît pas le goût de la démocratie.

La démocratie, est par essence imparfaite et toujours perfectible. Marcher dessus ne la fait pas progresser. Le chaos et l’anarchie n’ont jamais su protéger les plus faibles. La démocratie y arrive, en grande partie, et se fixe comme objectif de toujours en faire plus.

Joe Biden, maintenant installé dans ses fonctions de président des Etats-Unis, souhaite un sommet sur la démocratie. C’est opportun. La démocratie est contagieuse, mais elle est aussi fragile. C’est une excellente nouvelle que ce grand pays démocratique se lance dans cette réflexion qui le fera progresser, comme il nous amènera tous à réfléchir.

« Ne demande pas ce que ton pays peut pour toi, disait John Fitzgerald Kennedy, demande-toi ce que tu peux faire pour ton pays ». Evidemment en ces temps difficiles pour chacun, cette maxime redonne un peu de force et permet de réfléchir à la démocratie en se mettant à sa place. A la place de la démocratie !

Votre députée,
Caroline Abadie

1er décembre - Visioconférence avec les associations arméniennes iséroises

Visioconférence entre associations arméniennes iséroises et parlementaires du département pour échanger sur la situation au Haut-Karabakh. Je remercie tous les intervenants pour leur partage d’expériences et d’informations.
129011314_810246739525332_284800960536973960_n

2 décembre - Mission d'information sur le racisme

Notre mission d'information sur le racisme se consacrait à la question des discriminations dans l'accès à l'emploi et des solutions à envisager pour y répondre, comme la formation des recruteurs et managers, l'orientation scolaire, les testings ou le mentorat des candidats.
Nous avons pu échanger sur ce thème au cours de deux tables rondes avec :
- M. Yazid Chir (Nos quartiers ont du talent), Anne Laure Cuq (Les entreprises pour la cité) , M. Jérôme Lê (INSEE) et Mme Marie-Anne Valfort (OCDE).
- M. Paul Bazin (Pôle emploi), M. Yannick L’Horty (Université Gustave Eiffel), M. Jean-Luc Primon (université Côte d’Azur), Mme Karima Silvent et Mme Kirsty Leivers (Groupe Axa).
mip

3 décembre - Mission d'information sur le racisme

Séquence police/justice pour notre mission d'information pour le racisme avec une table ronde réunissant les représentants de syndicats de police (Alliance Police nationale, Alternative Police CFDT, UNSA Police, Unité SGP Police FO), pour évoquer notamment le recueil et le traitement des plaintes pour racisme par les commissariats, la formation des policiers ou encore la lutte contre les discriminations et le racisme au sein de l'institution.
L'audition de M. Élie Renard, M. Bertrand Mazabraud, (Ecole nationale de la magistrature) et Mme Magali Lafourcade, (Commission nationale consultative des droits de l'Homme) qui nous ont éclairé sur la prise en compte de la diversité pour l'accès aux métiers de la justice ainsi que la formation des magistrats pour une meilleure sanction des propos et actes raciste par la chaîne pénale.
129512891_811586562724683_4003923852703695430_n

3 décembre - Auditions de la mission d'information sur le racisme

Conclusion de notre journée d'auditions de la mission d'information sur le racisme avec une dernière table-ronde sur la lutte contre les discriminations en matière de recrutement et dans la sphère professionnelle.
Nous avons pu avoir une réflexion sur les politiques et outils (indicateurs, labels...) à mettre en œuvre dans les entreprises grâce à nos échanges avec :
- M. Saïd Hammouche, président de la Fondation Mozaïk
- M. Éric Cédiey, directeur d’Inter services migrants
- Mme Maya Hagège et Mme Dorothée Prud'homme (Association française des managers de la diversité)
129853925_811602296056443_6211577993978807747_n

4 décembre - Suppression de la taxe d'habitation

La suppression progressive de la taxe d'habitation sur les résidences principales est une réalité pour la 3eme année consécutive : ce sont désormais 80 % des foyers qui sont totalement exonérés.Cette mesure forte en faveur du pouvoir d’achat s’inscrit dans la baisse massive des impôts, engagée depuis 2017, qui se poursuit malgré la crise actuelle. En 2020, le gain moyen s'élève à 550 € pour les 2 188 029 foyers concernés de la région Auvergne-Rhône-Alpes.Pour les 20 % des foyers encore redevables, la taxe d'habitation sera réduite de 30 % en 2021 et de 65 % en 2022, avant d’être totalement supprimée en 2023. Les foyers mensualisés peuvent d'ores et déjà moduler à la baisse leurs prélèvements. La suppression de cet impôt n’aura pas d’impact budgétaire pour les collectivités locales. Une compensation à l’euro près garantit le maintien des ressources des collectivités.

129657504_812239545992718_1505097935310058856_o

5 décembre - Hommage aux "Morts pour la France" à Chasse-sur-Rhône

Cérémonie hommage aux "Morts pour la France" pendant la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, à Chasse-sur-Rhône aux côtés de Monsieur le Maire, Christophe Bouvier.
129253889_812851755931497_5079316285792543857_o (2)

5 décembre - Hommage aux "Morts pour la France" à Vienne

Depuis 2003, le 5 décembre de chaque année honore les « morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.
J’assistais à cette cérémonie de commémoration en l’honneur de toutes les victimes, civiles comme militaires, de ce conflit.
129953141_812963442586995_7228416753206728013_o

9 décembre - Visioconférence dans le cadre du Grenelle de l’éducation

Le but de cette concertation locale auprès des professionnels du secteur et des parents d’élèves est de formuler des propositions concrètes autour d’un projet commun pour notre École.
35 participants pour cette consultation inédite, avec la présence de notre collègue Cécile RILHAC, Députée du Val d’Oise, membre de la commission des affaires culturelles et de l’éducation de l’Assemblée nationale.
Je remercie chacun pour sa particulièrement ainsi que mes collègues Emilie Chalas, Camille Galliard-Minier, Monique Limon, Marjolaine Meynier-Millefert et Cendra Motin.
9 dec

10 décembre - Audition de la mission racisme

Les travaux de notre mission d'information sur le racisme se sont poursuivis ce matin grâce à 4 auditions au cours desquelles nous avons échangé avec :
Brigitte JULLIEN, directrice de l'Inspection générale de le police nationale, qui a présenté les actions et procédures de ce corps de contrôle et évoqué les pistes de progrès; Thierry GEOFFROY (AFNOR) qui a présenté les enjeux du label Diversité décerné aux entreprises du secteur privé comme aux institutions publiques; Christine KELLY (journaliste, ancienne membre du CSA), Amirouche LAÏDI (Club Averroès) et et Marc EPSTEIN (Association La Chance) pour évoquer la question de la représentation des minorités visibles dans les médias Mme Claire HEDON, défenseure des droits, qui a dressé un diagnostic récents des discriminations constatées par ses services et ses recommandations pour y remédier.
10 dec

17 décembre - Mission d'information racisme

Dans le cadre de la mission d’information racisme, nous avons eu l’honneur d’enchaîner des auditions riches et variées :
- Direction des affaires criminelles et des grâces du ministère de la justice.
- Première table ronde réunissant des directeurs de la police nationale, de la gendarmerie et de la préfecture de police de Paris
- Deuxième table ronde réunissant chercheur en sciences sociales, et diverses associations « Bleu Blanc Zèbre », des maires « ville et banlieue de France », ainsi que l'association « GHETT’UP »- Troisième table ronde au cour de laquelle, nous avons auditionné la direction du ministère du travail et la délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) du ministère.
Enfin, cette journée s’est conclue avec l’audition de l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement, désormais président de la fondation Res Publica. Et c'est sans compter les 2 auditions inaugurales de la commission spéciale chargée de l'examen du projet de loi confortant les principes républicains, des 2 ministres messieurs Darmanin et Blanquer. #ubiquité
131896249_821725195044153_2661551242823332303_n (2)

18 décembre - Audition de Gérald Darmanin

J’ai pu interroger hier en audition le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, sur le permis internet pour les plus jeunes #PrincipesRépublicains
Lien de l'intervention
darmanin

21 décembre - Commission spéciale sur les principes républicains

Audition dans le cadre de la commission spéciale examinant le projet de loi renforçant les principes républicains, de M.Bernard Stirn, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, ancien président de la section du contentieux du Conseil d’Etat.
132237135_823914774825195_4693964826470025477_o

21 décembre - Commission spéciale sur les principes républicains

Poursuite des travaux de la commission spéciale avec deux auditions passionnantes:
- M. Jean Baubérot, historien et sociologue, professeur émérite de la chaire « Histoire et sociologie de la laïcité » à l’École Pratique des Hautes Études
- Mme Frédérique de La Morena, maître de conférence en droit public à l’université de Toulouse, membre du Conseil des sages de la laïcité placé auprès du ministre de l’Éducation nationale.
132272865_824175844799088_868657991852776801_o

4 janvier - Commission spéciale sur le respect des principes de la République

Journée d'auditions autour de plusieurs représentants du culte en France :
- La Conférence des évêques de France,
- Le Grand Rabbin de France et Consistoire central israélite de France,
- L’Union bouddhiste de France,
- l’Assemblée des évêques orthodoxes de France,
- la Fédération protestante de France.
136037575_832954103921262_7009740289746796491_n

5 janvier - Auditions sur le respect des principes de la République

En amont du projet de loi sur le respect des principes de la République, de nombreuses auditions s’enchainent. J’ai pu assister en visioconférence à deux tables rondes.
La première consacrée à la lutte contre le cyberharcèlement avec : – Association e-enfance – Génération numérique – Respect zone – SOS homophobie – Coexister – Stop Homophobie.
La seconde avec des représentants de courants philosophiques, réunissant : – Grand Orient de France – Grande Loge Mixte de France – Grande Loge de France – Grande Loge Féminine de France – Grande Loge Nationale Française – Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International Le Droit Humain – Fédération nationale de la libre pensée
136340558_833587937191212_9206162698291250239_n

6 janvier - Auditions sur le respect des principes de la République

Dernière audition, avec le ministre Cédric O en charge du numérique après avoir entendu plus tôt aujourd'hui, toujours dans le cadre du projet de loi renforçant les principes républicains :- Roxana Maracineanu, Ministre des Sports - La Défenseur des Droits - Les organisations représentantes des élus locaux - L'observatoire de la Laïcité - des avocats autour d'une table ronde sur la haine en ligne- ainsi que Gilles Clavreul ancien Directeur de la DILCRA.
136638055_834338957116110_5058137963565782993_o

11 janvier - Suite des auditions

Projet de lois sur le respect des principes républicains et enchainement des auditions #assembleenationale#principesrépublicains
137636733_837850223431650_5055923003973618375_n

11 janvier - Et encore des auditions

C’était aujourd’hui #assembleenationale#principesrépublicains
137528930_837459376804068_1248047461918326347_n

12 janvier - Comité de pilotage du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi

Comité de pilotage du Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi de Vienne Condrieu Agglomération Financé par l’État, l’Union Européenne (FSE) et les collectivités locales, le PLIE a permis en 2020 à 395 personnes parmi les publics les plus en difficulté (demandeurs d’emploi de plus de deux ans, bénéficiaires des minimas sociaux) d’accéder à une expérience professionnelle synonyme de réinsertion sociale. Je salue le travail des prescripteurs (EPCI, Pôle Emploi, CCAS, associations, centre sociaux) et les maîtres d’ouvrage (communes, établissements publics, ministères, bailleurs sociaux) pour leur haut niveau d’engagement malgré la crise sanitaire dans le cadre des clauses d’insertion dans les marchés publics. Ces clauses sociales sont un outil précieux pour permettre le retour à l’emploi des personnes qui en sont éloignées.
138088760_838083906741615_6861739629917759081_n (2)

12 janvier - Audition du Ministre de la justice

Pour cette 1ère audition de la MIP #racisme de l'année, mais aussi l'une des dernières de cette mission, nous avons eu l'honneur de recevoir Monsieur le Ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti Sur la #HaineEnLigne: "la comparution immédiate fera réfléchir les haineux"
138065260_838097843406888_9126617428022088344_o

14 janvier - Baromètres des résultats

Grâce au #BaromètreDesRésultats présenté par Amélie de Montchalin vous pouvez suivre la mise en œuvre des politiques du Gouvernement dans votre département. Je vous encourage vivement à prendre connaissance de cet outil pour évaluer l’action du gouvernement dans votre département et plus particulièrement en @Isère. Des indicateurs sur 25 réformes : transition écologique, emploi, économie, santé, famille, handicap, sécurité, culture, logement et services publics . Pour vous donner les moyens d’évaluer concrètement l’action du gouvernement depuis le début du mandat. Rendez-vous sur : https://www.gouvernement.fr/les-actions-du-gouvernement...
Le Gouvernement agit pour vous : découvrez les mesures qui vous changent la vie.

18 janvier - Projet de loi "confortant les principes républicains"

Le projet de loi "confortant les principes républicains" arrive à l'Assemblée nationale . Avec plus de 1700 amendements, la semaine sera intense : https://abadiecaroline.fr/category/nationales/#assembleenationale#principesrépublicains
Capture

19 janvier - Projet de loi "confortant les principes républicains"

Vaccination contre le COVID, retrouvez un extrait de mon intervention sur LCP : https://abadiecaroline.fr/extrait-de-lemission-lcp.../
lcp

22 janvier - Projet de loi "confortant les principes républicains"

Durant cette semaine de discussion du projet de loi confortant les principes républicains en commission, j'ai tenu à affirmer mon opposition à des amendements portant atteinte aux #principesrépublicains eux-mêmes, comme l'interdiction du port du voile à l'université.
"Le voile n'est pas nécessairement un signe de prosélytisme d'un islam radical et politique" https://lcp.fr/.../principes-de-la-republique-la-question...

22 janvier - Projet de loi "confortant les principes républicains"

Cette semaine, des mesures fondamentales ont été intégrées au projet de loi confortant les #principesrépublicains. Ces nouvelles avancées concernent notamment le respect de la #dignité humaine : avec l’interdiction de délivrance de certificat de virginité, faisant de la France un des premiers pays à répondre à l’appel de l’OMS à rendre cette pratique illégale. J’ai aussi pu soutenir des mesures fortes pour lutter contre la #HaineEnLigne , proposées par Laetitia Avia, députée de Paris, comme : la comparution immédiate pour les suspects de délits d’incitation à la haine la création d’un nouveau délit pour la mise en danger d’autrui par diffusion d’information
2

27 janvier - Mission d'information sur le racisme

Dernière audition de la Mission d’information sur l’Émergence et l’évolution des différentes formes de racisme, avec les responsables de Pharos, plateforme de signalement de contenus illicites sur Internet. La mission, depuis son lancement en juin dernier, a entendu plus de 180 personnes au cours de 82 auditions. Ce passionnant travail de diagnostic et d’analyse se traduira dans quelques semaines par des propositions concrètes pour lutter contre les différentes formes de #racisme et de #discriminations. Merci à tous les membres de la mission pour leur engagement et à toutes les personnes auditionnées pour leurs contributions, ainsi que le travail précieux des administrateurs de l'Assemblée.
143755653_847291099154229_5714733214897928457_n

28 janvier - Association SAFARI

J'ai reçu l'association SAFARI qui rayonne sur tout le pays viennois, association de solidarité Africaine pour l'amitié, le regroupement et l'intégration. Objectif, échanger sur leur activité et leurs futurs projets. https://www.facebook.com/Association-Safari-Vienne-642795176112579

29 janvier - Parlement des enfants - Ecole de St-Just-Chaleyssin

La classe de CM2 de l’école de @Saint-Just-Chaleyssin m’a présenté le travail préparé dans le cadre du #ParlementDesEnfants 2021. Ce travail consiste à présenter des propositions de lois sur la thématique de l’#alimentationdurable et équilibrée. Des idées remarquables et une sensibilisation au travail législatif toujours très intéressante. Je remercie l’ensemble des élèves pour l’accueil chaleureux ainsi que madame Dominique Spennato, directrice de l’école mais aussi maîtresse de cette classe, pour son engagement dans ce projet.
145481415_850291072187565_8120566764139043508_n

29 janvier - Parlement des enfants - Ecole de Serpaize

Après l’école de Saint-Just-Chaleyssin, c’est la classe de CM1/CM2 de l’école des Acacias de Serpaize qui m'a fait l'honneur de me présenter sa réflexion dans le cadre du #ParlementDesEnfants 2021 et, comme à St-Just-Chaleyssin, j’ai été agréablement surprise de la qualité de leurs travaux. De nombreux échanges sur la thématique de l’alimentation durable et équilibrée qui se soldera par un dépôt de leur proposition de loi, le vendredi 5 février.
Un grand merci à tous les élèves et à leur professeur, monsieur Suatton à qui je souhaite bonne chance pour la suite de cette aventure. Je remercie également le maire de Serpaize, monsieur Kechichian et ses conseillères municipales, mesdames Crivelli et Ruiz pour leur accueil et leur intérêt pour ce projet citoyen.
143918457_848544955695510_359954501246565458_n
facebook twitter instagram linkedin 
se désabonner
MailPoet