abadie-tete
gestes-barrieres-1024x730
Mai 2020


Rester chez soi ou reprendre, telle est la question.


Chers amis,

Telle est la question légitime que certains se sont posée du fait de leur état de santé ou de leur âge. A l’évidence, pour se protéger, toute personne dont l’immunité est défaillante, dont les pathologies aggravent les risques doit faire en sorte de limiter au maximum ses contacts avec l’extérieur.
Telle est la question que certains se posent de peur de retourner travailler, ou de retrouver des activités sociales, et on peut les comprendre : la psychose a pu tous nous atteindre à un moment ou à un autre.
Le nombre de morts égrenés chaque soir, les chaînes d’informations en boucle, les pronostics pessimistes contrastaient dramatiquement avec la désinvolture de ceux qui en février, voire jusque début mars qualifiaient le covid-19 de grosse grippe. Pourtant, statistiquement, si on a plus de chances de guérir du covid-19 que d’en mourir, certains voudraient la garantie absolue de ne jamais croiser le coronavirus. La probabilité de l’attraper a été drastiquement diminuée par les gestes barrières et les nombreuses procédures mises en place pour le combattre. Mais le confinement permanent n’est pas la solution : le risque zéro n’existe pas, et courir après cet objectif illusoire, sans considération de son coût, nous fait peut-être courir un risque sociétal, économique et humain encore plus grand.
Malgré les efforts déployés pour la continuité pédagogique, le décrochage scolaire, même résiduel, touche les enfants déjà les plus démunis pour s’insérer dans notre société. Et si nos entreprises ont été financièrement accompagnées, l’emploi, longtemps soutenu par l’Etat à coups de milliards, va connaître une crise sans précédent, provoquant un chômage de masse que nous devrons financer en plus des plans de relance.

Rester chez soi ou reprendre, telle est la question que se sont posée dans cette crise les travailleurs, que j’ai déjà eu l’occasion de saluer, des professionnels de santé aux bénévoles d’associations, en passant par tous ceux dont le travail était indispensable pendant cette crise. Ils ont été rejoints le 11 mai par de nombreux Français qui ont repris le chemin de leur bureau ou de leur commerce. La probabilité de croiser un porteur du virus est plus faible, même si le risque zéro n’existe pas. L’épidémie est sous contrôle, la vigilance ne se relâche pas, et nous disposons de nouveaux outils, comme l’application Stop Covid, pour nous protéger.

Nous étions en guerre contre un virus. Mais l’armistice n’aura pas de date, ou alors peut-être le jour lointain où nous disposerons d’un vaccin ou d'un traitement contre le Coronavirus. Aussi c’est à chacun de se poser aujourd’hui la question, « rester à la maison ou reprendre », et d’essayer d’y répondre, selon sa situation, avec raison et patriotisme.

Votre députée,
Caroline Abadie

5 mai - Point déconfinement scolaire

👉 Visioconférence réunissant plus de 15 maires et adjoints de la circonscription 3808, M. le Sous-Préfet J.Y. Chiaro et Mme l’Inspectrice de l’Education Nationale S. Jamme pour faire le point ensemble sur le plan de déconfinement pour notre pays qui prendra effet à partir du 11 mai.
À partir de cette date, la mise en oeuvre du déconfinement va reposer sur le triptyque : Protéger - Tester - Isoler
La stratégie déclinée par nos élus dans les territoires marie prudence et progressivité et se met en place en s’adaptant aux situations locales en partenariat avec l'éducation nationale et les parents d'élèves.
👏 Cette action est l'occasion de remercier tous les maires, leurs adjoints et conseillers municipaux, ainsi que le personnel communal mobilisés comme jamais pour faire face à la crise du coronavirus et faire de ce déconfinement une réussite collective !
95965795_655097555040252_1444876201519742976_o

6 mai - Projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire

🏛 La commission des Lois de l'Assemblée nationale a examiné le projet de loi qui prolonge l'état d'urgence sanitaire, pour lequel nous avions voté une première période de deux mois jusqu'au 23 mai. Il sera donc prolongé jusqu'au 10 juillet, et la situation sera alors revue en fonction de la situation sanitaire.
▶️ Dans le contexte de déconfinement progressif, nous devons adapter nos outils : nous avons par exemple précisé la responsabilité pénale des élus dans le contexte d'épidémie, supprimé la prolongation automatique des détentions provisoires...
📱 Le débat s'est achever avec la question du suivi des chaines de contamination et la mise en oeuvre de l'application Stop Covid, qui permet de prévenir les personnes ayant été en contact avec une personne contaminée, pour lequel nous veillons à apporter toutes garanties d'anonymat et de confidentialité.
96293968_656153111601363_7086129768436858880_o

8 mai - Commémoration du 8 mai

Commémoration particulière de la victoire du 8 mai 1945 à Vienne.
Le confinement nous oblige à être moins nombreux physiquement mais notre devoir de mémoire est intact.
Commémorons le #8mai autrement, mettons le drapeau à nos fenêtres.

96377404_657142821502392_3614415515902017536_n

8 mai - Commémoration du 8 mai à Grenay

Cette année, la célébration du 8 mai était vraiment particulière à Grenay comme partout en France et je me permets de vous proposer la lecture du discours de notre Président Emmanuel Macron :
#8mai

96669112_657254588157882_7587631805142925312_n

11 mai - Table ronde loi visant à lutter contre les contenus haineux en ligne

📌 Table ronde ce matin avec des associations de lutte contre les discriminations et cet après-midi avec les grandes plateformes internet pour les consulter sur cette dernière ligne droite du parcours législatif de la proposition de loi visant à lutter contre les contenus haineux en ligne.
#PPLCyberhaine

haine avia

13 mai - Loi Cyberhaine dans l'hémicycle

J'ai eu l’honneur de défendre, pour son vote définitif, la loi #Cyberhaine portée par ma collègue Laetitia Avia, députée de Paris.
🚫 Mieux lutter contre les propos haineux sur les réseaux sociaux, qu'il s'agisse de racisme, d'antisémitisme, d'homophobie, pour en protéger les victimes.
📱Obligation de supprimer ces messages manifestement illicites dans les 24 h, sous peine de subir de lourdes sanctions financières. Mise en place des moyens humains et technologiques nécessaires.
🛑 Bouton unique de signalement, qui sera identique.
🚸Intégration aux programmes scolaires d’un module sur la haine en ligne.
🔎 Un observatoire de la haine sur internet, placé auprès du CSA, analysera l'évolution des contenus illicites sur internet et fera des propositions pour améliorer la prévention, les sanctions et le suivi des victimes.


Capture

14 mai - Plan tourisme

🏕🌞 Plan Tourisme : le Premier ministre Édouard Philippe a reçu en comité interministériel, les professionnels de l'hôtellerie, de la restauration et du tourisme.
➡️ Son sauvetage est une priorité nationale : pour permettre au secteur de surmonter la crise, le Gouvernement met en place un plan de soutien massif, sans précédent de 18 milliards d’euros.
🔹 Le dispositif de prêts garantis par l’État (PGE) est renforcé pour le secteur du tourisme et de la restauration. Les meilleurs mois d’activité de l’année dernière seront pris en compte comme calcul de référence.
🔹L'accès des entreprises du secteur au Fonds de solidarité est prolongé jusqu'à la fin de l'année 2020.
🔹Les banques se sont engagées à reporter les échéances de prêts sur douze mois et non six mois.
L’exonération de cotisation est prolongée jusqu’à la fin de la fermeture des établissements. Un crédit de cotisation de 20% est accordé pour accompagner la reprise.
🔹Les entreprises du tourisme pourront continuer de recourir au chômage partiel dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui au moins jusqu’à fin septembre 2020.
Au-delà, le chômage partiel leur restera ouvert si leur activité reprend trop lentement.
🔹L’État va mobiliser un plan d’investissements en fonds propres de 1,3 milliard d’euros à travers Bpifrance et la Caisse des dépôts.
Ils généreront des investissements privés pour un total d’environ 7 milliards d’euros de financements, notamment dans le tourisme durable.
Les collectivités locales pourront aussi prévoir des allégements de taxe de séjour et d’autres dégrèvements fiscaux.
🔹Le plafond journalier des tickets-restaurants est doublé, de 19 à 38 euros. Ils seront utilisables le week-end.
➡️ En cas d’annulation de réservations si la situation se dégrade, le secteur s’est engagé au remboursement total.
➡️ S'agissant d'une date la réouverture du secteur touristique, des réponses scientifiques seront apportées dans la semaine du 25 mai.
➡️ L’objectif dans les départements verts était la réouverture des cafés et restaurants le 2 juin.
⚠️ L’objectif prioritaire du Gouvernement est d’éviter le risque d’une deuxième vague qui annulerait les efforts des Français pendant deux mois de confinement.
tourisme (2)

25 mai - Commémoration à Vienne

🇫🇷 Commémoration du 76ème anniversaire de l’arrestation des résistants de Vienne et sa région.
101106730_669640536919287_2918980102165364736_o

25 mai - Les restaurateurs dans les starts

Un très bel exemple de rebond pendant cette période si difficile, notamment pour les restaurants. Courage et bravo à Mama Trøtter ainsi qu'à tous les restaurants d'Isère!!
A très vite ! Lien de la vidéo
mama

26 mai - Application STOP-COVID

🏛 Pour préparer le débat, nous avons échangé ce matin en commission des Lois avec Cédric O, secrétaire d'Etat au numérique, sur la nouvelle application STOP-COVID.
‼️ Dans le cadre du déconfinement, cette application permettra à chaque utilisateur qui apprend sa contamination de prévenir ceux qu’il a croisés dans les deux semaines précédentes, pour qu’ils bénéficient d'une prise en charge (test de dépistage, arrêt de travail...)
📱Elle fonctionnera sur 100 modèles et 17 marques différentes de téléphones mobiles, la rendant accessible à 80% des usagers.
👨‍⚕️Elle complètera le travail effectué par les "brigades sanitaires" pour retrouver ces cas contacts.
La CNIL a donné un avis positif, en considérant que toutes les garanties sont apportées pour protéger l'anonymat des utilisateurs, pour sécuriser les données et limiter dans le temps la conservation de ces informations sensibles.
cedric o

27 mai - Visite de la prison de Fresnes

Visite du Centre pénitentiaire de Fresnes avec mon collègue Joaquim Pueyo, député de l’Orne et co-président du groupe d’étude sur les prisons de l’Assemblée nationale.
Avec son directeur, M. Jimmy Delliste,nous avons pu constater sur le terrain comment avait été géré le confinement pour les détenus comme pour le personnel.
Nous le remercions ainsi que ses équipes pour leur accueil et le professionnalisme avec lequel ils ont géré la crise du Covid-19.
fresnes

28 mai - Deuxième étape du déconfinement

La situation sanitaire s’étant améliorée, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté les modalités de la deuxième étape du déconfinement, qui débutera le 2 juin. Il n’y a plus que qq départements d’Ile-de-France et d’Outre-mer qui restent rouge ou orange. Il a notamment annoncé :
🧒🏼👧🏻🧰Concernant les établissements scolaires :
- Toutes les écoles seront ouvertes, et tous les enfants doivent être accueillis au moins une partie de la semaine.
- Toujours 15 élèves maximum par classe, mais les activités périscolaires, notamment le sport et la culture, seront développées.
- En zone verte, les collèges pourront désormais accueillir les élèves de 4ème et de 3ème, toujours avec un protocole sanitaire.
- Pour les lycées, avec une priorité pour les lycées professionnels : tous réouvriront en zone verte, progressivement par niveau. L’épreuve orale du bac de français est annulée.
☕️🍝Concernant les bars, cafés et restaurants :
- Ils pourront ouvrir en zone verte, et seulement les terrasses en zone orange. Il y aura 10 personnes maximum par table, avec une distance d’un mètre entre les tables.
- Les hébergements touristiques (campings, villages vacances) pourront aussi rouvrir dès le 2 juin en zone verte.
🚗🏖 Concernant les déplacements et les activités :
- La restriction des déplacements de plus de 100 km sera levée, même s’ils doivent rester limités.
- Plages et plans d’eau, monuments, musées pourront rouvrir mais le port du masque pourra être imposé dans certains espaces publics.
- Les colonies de vacances pourront être organisées à partir du 22 juin.
- Mais jusqu’au 21 juin, les rassemblements de + de 10 personnes restent interdits.
doudou
facebook twitter instagram linkedin 
se désabonner
MailPoet