abadie-tete
Cnews
Octobre 2019

Communauté de valeurs contre communautés de revendications

Chers amis,
4 personnes assassinées à la Préfecture de Police de Paris le 3 octobre.
2 personnes gravement blessées par balles à la mosquée de Bayonne le 28 octobre.
Après la stupeur, l’émotion, la tristesse face à la folie meurtrière de deux individus, me vient rapidement une colère froide contre ceux qui manipulent les fous, bientôt les foules.
Dans notre République pourtant laïque, il est désormais devenu impossible de parler de religion sans que ça devienne électrique.
Quoi qu’on dise, on est taxé par les uns de laxisme ou d’islamophobie par les autres. Aussi, je vais tenter de peser chaque mot de cette newsletter, d’autant que ma réflexion est encore en cours, avec cependant peu d’espoir que les deux camps situés à chaque extrémité de ce spectre me comprennent. C’est la logique des postures.
D’abord stop à l’amalgame : les Français musulmans sont pour la plupart français dans le respect des valeurs et des lois de la République, la mienne, la vôtre, la leur, la République une et indivisible. C’est bien pour cette raison que j’écris « Français musulmans » et non pas comme on le voit de plus en plus les Musulmans de France, comme si ces derniers n’étaient en fait que de passage. Ils sont Français, nés en France qui, dans une écrasante majorité, aspirent à vivre comme des citoyens comme les autres, en paix. Ils pratiquent leur religion, leur vision de l’Islam, chacun à leur manière, et bien souvent de façon modérée. Ils ne posent aucun problème depuis des décennies, pas plus que quiconque toutes religions confondues, athées compris. Ils chérissent la laïcité autant que moi.
Pourtant bien souvent on oppose islam et laïcité.
Et puis il y a les communautés. Et là encore, des communautés, il y en a plein, de toutes sortes. Comme les Français expatriés à l’étranger qui se rassemblent en communauté, il y a aussi des communautés en France. D’étudiants norvégiens d’ERASMUS, d’Anglais, ou bien sûr, cela n’aura échappé à personne, de toutes les religions. Là encore, la plupart des communautés se conforment aux lois de la République et ne revendiquent pas que la société française s’adapte à leurs habitudes, à leurs coutumes, à leur culture, ni à leur religion. C’est la République, une et indivisible qui prime, guidée par l’intérêt général. Au milieu de tout ça, il y a des communautés qui revendiquent des adaptions à nos règles de vie en commun, parmi celles-ci celles pratiquant un islam ultra-orthodoxe. Mais pas seulement. Même si ces exemples sont moins médiatisés car moins fréquents, on peut parler de l’accès au soin des témoins de Jéhovah comme de l’enseignement de la théorie de Darwin pour les évangélistes.
Le communautarisme ne poserait pas de soucis, s’il n’était pas assorti de revendications politiques qui sont en contradiction avec les valeurs de la République à commencer par l’égalité entre les femmes et les hommes.
Un mot d’immigration aussi, pour bien préciser que les deux ne sont pas liés. La montée de cet islamisme politique n’est pas le fait de l’immigration récente. Ce serait la 2ème génération issue des vagues d’immigration des années 60, 70 et 80 qui, en quête d’identité, aurait adopté un islam plus orthodoxe que celui que leurs propres parents pratiquaient en arrivant en France.
Quand on pousse ces revendications politiques au point le plus dur, jusqu’à l’intransigeance totale, on obtient de la violence. C’est la radicalisation de tout mouvement.
Aussi, pour comprendre comment 4 policiers parisiens ont pu périr sous les coups de couteau de l’un des leurs, au sein même de leur quartier général, il ne faut pas éluder ces revendications politiques et donc la montée du communautarisme dont sont la proie de nombreuses villes. Mais il faut aussi comprendre comment la radicalisation a pu pénétrer et tuer pendant 7 minutes dans le saint des saints de la sécurité en France. Ce sera l’exercice de notre commission d’enquête sur l’attaque de la Préfecture de Police de Paris, dont je serai membre pour les 6 prochains mois à l’Assemblée nationale. Elle devra répondre aux questions de procédure et d’organisation qui sont largement remises en cause.
Exercice périlleux, qui ne doit pas basculer dans la stigmatisation des Français musulmans qui ne toléreront pas de nouvelles discriminations sans perdre eux aussi confiance dans nos valeurs, mais les considérer comme des enfants de la République à part entière.

Votre députée,
Caroline Abadie
1er octobre

Secrétaire de la commission des lois

Fière et heureuse d’intégrer avec mon collègue Jean-François Eliaou le bureau de la commission des lois. Nous avons été tous les deux élus secrétaire.
Merci à Hélène Zannier et Jean Terlier à qui nous succédons pour leur engagement pendant cette première moitié de mandat.
3 octobre

Visite du commissariat de Dijon #GrenelleViolencesConjugales

Visite du commissariat de Dijon organisée par mes collègues de Bourgogne Perrine Goulet et Fadila Katthali , aux côtés de Bérengère Couillard et Guillaume Gouffier-Cha :
- 80000 appels 17 par an
- Dont 15% dont l’origine est un différent familial supposé.
Les appels du Téléphone Grand Danger arrivent au 17 avec orange.
Rencontre avec la Brigade de Protection Familiale.
71753317_499959823887360_788630281299951616_n
3 octobre

Accueil de solidarité et famille de Dijon#GrenelleViolencesConjugales

dijon 2
Suite de ma visite de terrain à l'Accueil Solidarité et Famille de Dijon géré par le Conseil départemental de Côte d'Or, qui agit notamment pour la prise en charge des familles en cas de violences conjugales, mais aussi l'accès au droit et la protection de l'enfance, en partenariat avec les associations locales et les villes du département.
7 octobre

Journée régionale #GrenelleViolencesConjugales

Journée régionale
entre conférence de presse pour communiquer la date de notre réunion publique à Lyon le jeudi 24 octobre à 19:00
Et rencontres à Saint Etienne autour des procureurs, médecins psy, conseillers de probation et associations.
Accompagnée de ma binôme Olga GIVERNET et de nos collègues Thomas RUDIGOZ et Jean-Michel MIS que je remercie pour leur accueil et soutien.
71789176_502842143599128_6216845795228909568_n (1)
9 octobre

Immigration "Halte aux mails remplis d'infox"

09 10 2019 GVC
Le débat sur la politique migratoire que nous avons ouvert à l’Assemblée lundi dernier est pollué par les infox, par exemple sur le droit du sol ou les prestations sociales. Ayant reçu des dizaines de mails relayant ces contre-vérités, j’ai souhaité m’exprimer publiquement pour rétablir les faits et rappeler nos objectifs : mieux intégrer ceux que nous accueillons, mais aussi être plus fermes contre les réseaux de passeur et le séjour irrégulier sur notre territoire. Pour assumer ainsi notre tradition d’accueil, dans le respect des règles.

10 octobre

Vote instaurant le bracelet électronique #GrenelleViolencesConjugales

Nous avons voté une loi instaurant un bracelet anti-rapprochement des conjoints auteurs de violences. Alors que tous les acteurs sont mobilisés dans le Grenelle des Violences conjugales, ce dispositif fait l’unanimité parmi tous les groupes politiques et méritera d’être mis en oeuvre dès le vote du sénat.
Ce qui ressort de toutes les rencontres de terrain que nous faisons avec ma collègue Olga Givernet Députée, c’est également que l’accompagnement médical et social des conjoints violents est un élément clé, qui participe à leur prise de conscience et les fait sortir de leur déni. C’est pourquoi j’ai défendu aujourd’hui un amendement permettant au juge aux affaires familiales d’enjoindre le conjoint violent de suivre des soins dès le prononcé de l’ordonnance de protection. Car il est important de mettre en œuvre au plus tôt cet accompagnement.
Capture
11 octobre

Le "Home des Rosati" à Arras #GrenelleViolencesConjugales

rosati
Visite à Arras de la structure "le Home des Rosati" : structure au sein de laquelle travaillent plusieurs associations (dont le Coin Familial et SOLFA), pouvant héberger et accompagner (insertion et psychoéducatif) huit hommes en mesure d’éloignement. Une alternative à l’incarcération proposée par les juges.☎️3919
13 octobre

Courir à Vienne

On a couru !!!

Départ pour Courir à Vienne.

Très belle🏃‍♀️ course 🏃‍♂️ pour tous !
72699059_506689639881045_3387418333870555136_n
14 octobre

Visite du commissariat de Paris #GrenelleViolencesConjugales

Visite du commissariat du 20ème arrondissement de Paris organisée par mes collègues Laetitia Avia et Fiona Lazaar. Je poursuis mon travail sur les violences conjugales autour des thématiques suivantes : L’effectivité et le suivi des mains courantes.
16 octobre

Association le Mas #GrenelleViolencesConjugales

Visite ce matin avec ma collègue Olga GIVERNET, de l’association le Mas.
Échanges sur les bonnes pratiques concernant les prises en charge des victimes, leur accompagnement, leur reconstruction et la place des enfants.
#nerienlaisserpasser
17 octobre

Prise de commandement du capitaine Cosmao

Prise de commandement du capitaine Cosmao avec qui j’ai déjà eu le plaisir de travailler sur les violences conjugales et la sécurité routière.
Tous mes vœux de succès dans cette prise de commandement.
18 octobre

Visite du Tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand

Avec Olga GIVERNET, nouvelle rencontre de terrain pour le Grenelle des Violences Conjugales au Tribunal de Grande Instance de Clermont-Ferrand, organisée grâce à notre collègue Valérie Thomas qui nous a chaleureusement accueillies.
Merci à Mme Catherine Grosjean, présidente du TGI, à M. Éric Maillaud, procureur de la République ainsi qu’à tous les acteurs du monde judiciaire et associatif qui ont partagé avec énergie et conviction leur expérience et leurs propositions.
20 octobre

Visite chez Ogier Fruits à Seyssuel

73030086_512450095971666_2596174083934650368_n
21eme Portes ouvertes chez Ogier Fruits à Seyssuel !
🍎 🍏 🍐
21 octobre

Rendez-vous aux services de l'éducation nationale

Rdv avec Madame Henry, Directrice Académique des Services de l’Education Nationale de l’Isère pour faire un point sur les nombreux dossiers de la 8eme circonscription dont le problème récurrent des AESH qui accompagnent les enfants en situation de handicap à l’école.
Cette rentrée a été particulièrement difficile, dans un contexte de restructuration et de professionnalisation et avec 500 notifications délivrées par le département pendant le mois de juillet sur les 1800.
Si désormais 93% des demandes d’AESH sont satisfaites, le Nord Isère et l’Isère Rhodanienne souffrent toujours d’un manque de candidats !
Vraie problématique sur laquelle je travaillerai pour atteindre cette école inclusive !
Un grand merci à Madame Henry et ses services que je sollicite énormément et qui font leur maximum!
22 octobre

Audition de Mme Nicole Belloubet, Ministre de la Justice

Com des lois auditions belloubvet
En augmentation depuis 2017, avec 300 millions € de plus cette année consacrés à la justice se traduisant concrètement par :
La réforme de l’organisation judiciaire, avec le maintien de tous les lieux de justice, avec des opérations importantes de travaux notamment 2 en Isère pour les tribunaux de Vienne et Bourgoin-Jallieu.
1000 embauches pour l’administration pénitentiaires, et 7000 nouvelles places de prison construites d’ici 2022.
17M€ pour la justice pénale des mineurs.
La transformation numérique du ministère, avec à court terme le dépôt de plainte en ligne.
10% depuis 2017 du budget d’aide aux victimes et un meilleur accès au droit et une augmentation de l’aide aux victimes, particulièrement pour les violences conjugales.
24 octobre

Réunion publique à Lyon. #GrenelleViolencesConjugales

En direct de notre atelier citoyen sur les violences conjugales à Lyon avec Olga GIVERNET.
Après un travail d’échanges et de débats sous la forme de tables rondes, nous écoutons de très intéressantes restitutions qui viennent encore enrichir notre travail parlementaire et surtout préparer notre restitution prochaine auprès de Marlène SCHIAPPA, secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes. ☎️3919
25 octobre

Table ronde à Lyon #GrenelleViolencesConjugales

Nous poursuivons à Lyon, deux tables rondes sur les violences conjugales avec Olga Givernet Députée et de nombreux collègues députés venus de toute la France.
Entourés de professionnels qui travaillent au quotidien sur cette thématique, nous échangeons notamment sur les auteurs de violences conjugales : procureur, juges aux affaires familiales, commissaire de Police, Spip, avocats, et nombreuses associations venues de toute la région.
25 octobre

Visite de la Garde des Sceaux au centre pénitentiaire de St-Quentin-Fallavier

J’ai eu l’honneur d’accueillir au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier, la garde des sceaux et Ministre de la justice, madame Nicole Belloubet, dans le cadre du grenelle des Violences conjugales avec mes collègues députés venus de toute la France.
Nouvelle table ronde avec les SPIP, les associations qui œuvrent auprès des auteurs mais également le témoignage d’auteurs de violences conjugales.
29 octobre

Remise du rapport sur les majeurs protégés à Sophie Cluzel

Je suis très honorée de présenter à Sophie CLUZEL, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, le rapport sur les majeurs protégés que nous avons rédigé avec mon collègue Aurélien Pradié, pour renforcer les droits fondamentaux des personnes sous tutelle ou curatelle, avec 30 propositions dans le domaine de la santé, de la citoyenneté ou des démarches du quotidien.
30 octobre

Commission d'enquête Préfecture de police de Paris

Première audition de la commission d’enquête sur l’attentat qui a frappé la Préfecture de Police de Paris, le 3 octobre dernier. D’une durée de 6 mois, cette commission doit nous permettre de faire la lumière sur les dysfonctionnements qui ont conduit à ce drame, et de proposer des recommandations pour y remédier. C’est pourquoi nous avons entendu aujourd'hui M. Lallement, préfet de police de Paris, notamment sur les méthodes de détection des comportements de radicalisation au sein de ses effectifs, en les distinguant bien de la pratique même rigoureuse de la religion.
31 octobre

Remise du rapport sur les majeurs protégés à la garde des Sceaux

J’ai remis à Nicole Belloubet, ministre de la Justice, le rapport sur les droits fondamentaux des majeurs protégés que nous avons rédigé avec mon collègue Aurélien Pradié. A cette occasion, nous avons évoqué avec elle les 30 propositions que nous avons formulées pour renforcer les droits des personnes sous tutelle ou curatelle et envisagé les mesures qui pourraient être prises sur ce sujet.
facebook twitter instagram linkedin
MailPoet