abadie-tete
NEWSLETTER
MARS 2024

L'EDITO

La science n'est pas une croyance

J’ai appris en lisant un article dans l’Humanité cette semaine que des milliers de personnes sur les réseaux sociaux, s’étaient convaincues que Brigitte Macron était un homme ! Dans cet article sur l’histoire d’une incroyable fake News, on explique que « complotiste » est un terme négatif, auquel est substitué le mot « défiant » et que ces défiants ne sont pas plus de droite que de gauche. Ils sont anti-système. Les défiants ont l’absolue conviction d’avoir un esprit critique, indispensable pour contrer l’élite, le pouvoir, parfois la science.

La science, remise en cause pendant la pandémie, et dont on a vu l’impuissance à convaincre une frange de la population française réfractaire au vaccin, est revenue dans nos débats parlementaires lors de l’examen du projet de loi contre les dérives sectaires, mettant à jour le fossé abyssal qui s’est creusé entre les défiants et les autres, que j’ai bien envie d’appeler rationnels. Pour l’extrême droite, le professeur Raoult, c’est comme Galilée, un « lanceur d’alerte », savant avant-gardiste qui se bat seul contre « la science d’État » et « l’inquisition ». Je n’invente rien. Ces mots ont été employés dans différentes interventions lors de nos débats publiés sur Internet.

C’est donc ne pas vouloir voir que le processus scientifique a quelque peu évolué en 4 siècles. Pour finir, c’est se demander si on peut avoir sa liberté de croyance en matière scientifique comme elle est aujourd’hui garantie en matière religieuse. C’est ne pas comprendre que la science n’est pas une croyance mais un fait, démontré, fiable. C’est ne pas voir qu’entre l’inquisition et le covid-19, par une construction institutionnelle et une discipline individuelle voulue par les savants eux-mêmes, le processus scientifique s’est révolutionné. Ce n’est pas un savant isolé qui fait seul la science, c’est un processus collectif, fait de débats, de vérifications et de contradictions, le tout supervisé par des institutions qui garantissent le sérieux des travaux de chacun.

Ne pas croire en la science, si tant est que cela puisse être une croyance pour certains, c’est remettre en cause tout ce que la science nous apporte, tout ce que LES sciences nous apportent pour fonder nos arguments et nos convictions. C’est ne pas se soucier des conséquences : de l’abandon d’un traitement contre le cancer jusqu’à la panique du retour de la punaise de lit dans le métro parisien. Si Twitter le dit c’est que c’est vrai. Et peu importe si ce sont les fermes à troll russes qui ont véhiculé cette autre fake News. Tant que ça déstabilise les institutions, ces infox arrangent bien ceux qui profiteraient du chaos. Après avoir voté contre le texte luttant contre les dérives sectaires, les mêmes renâclent à lutter contre les ingérences étrangères, autre texte de loi examiné en mars. Et puisque la science n’est pas fiable, la donnée même économique devient une croyance.

D’ailleurs, la donnée économique est complexe. La réfuter est plus facile qu’essayer de la comprendre. Ce qui permet de dénoncer une prétendue explosion du train de l’Etat en quelques phrases chocs. C’est plus simple et toujours plus populaire que d’expliquer que ce déficit de 5,5 %, supérieur de 0,6 point aux prévisions, est dû à une chute des plusieurs recettes : TVA, transaction immobilière, l’impôt sur les sociétés, et que même le ralentissement de l’inflation a joué en notre défaveur. La situation est en effet complexe, mais la capacité du gouvernement à maitriser les dépenses publiques est intacte. Il faudra d’abord lors du prochain PLF rejeter les amendements qui proposent des 100aines de milliards de dépenses supplémentaires du genre baisse de la TVA, exonération de l’impôt sur le revenu pour tous les jeunes de moins de 30 ans pour ne citer que les plus injustes. Et de rester vigilants. En 17 ans, notre déficit public n’est passé sous la barre des 3% que sous la présidence d’Emmanuel Macron, c’était juste avant la pandémie. Il nous faut persister dans le sérieux et l’arbitrage des dépenses publiques et poursuivre dans la recherche du plein emploi, aller au-delà des 2 millions d’emploi déjà créés.

Quant à la prétendue explosion du train de l’Etat, l’INSEE publiait une baisse de 8 milliards d’euros par rapport à ce qui avait été budgété. L’inverse d’une explosion.

L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Homologues britanniques



Avec ma collègue vice-présidente de la commission des Lois Cécile Untermaier, nous avons eu l’honneur de recevoir nos homologues britanniques pour échanger sur la fonction publique et sur nos usages au sein de la commission des Lois.
La coopération entre nos deux institutions enrichit nos démocraties !
Conseil National des Barreaux

Avec Julie Couturier, nouvelle présidente du CNB, pour échanger sur les grands défis de notre politique pénitentiaire : réduction de la surpopulation carcérale, peines de probation, dignité, droit de visite des bâtonniers, récidive…

Un engagement commun pour une justice plus simple et plus efficace pour les professionnels comme pour les justiciables.
Lycée Ella Fitzgerald et Collège de l'Isle

Je suis heureuse d’accueillir nos jeunes du lycée Ella Fitzgerald et du Collège de l'Isle à l'Assemblée nationale.
Au programme : visite du palais Bourbon, temps d’échange sur le rôle et les missions d’un député et séance publique pendant l’examen d’une proposition de loi.
Un plaisir pour moi d’échanger avec ces jeunes qui sont eux-mêmes représentants de leurs camarades au sein de leur établissement et merci à leurs enseignants pour avoir organisé cette visite.

LA CIRCONSCRIPTION

GAEC DE NAVOUX



Un grand merci à Nicolas Jourdan pour son accueil chaleureux et la passion qu’il partage autour de son exploitation agricole. Comme je l’avais annoncé, lors de ma rencontre sur l’A7 avec les agriculteurs, j’ai tenu à faire le point sur les propositions gouvernementales avec eux.
Des échanges constructifs et bienveillants pour l’avenir de notre agriculture
DANONCE CHAMPIONS TOUR

Dans le cadre de son partenariat avec les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, Danone organise une course relais entre ses 23 sites d’implantation française du 19 février au 17 avril 2024.J’étais présente aux côtés du directeur de l’usine et de la Maire, au lancement de la course sur le site de Saint Just Chaleyssin. Félicitations aux Danoneurs et aux enfants
CONFORAMA



Après plus de 2 mois de négociations, je suis heureuse de l’accord conclu entre les salariés et Conforama dont la direction a fini par entendre les attentes. C’est une étape importante, ouvrant de nouvelles perspectives pour les salariés.
Désormais, chers salariés de Conforama, vous pouvez envisager l’avenir avec plus de sérénité. Je reviendrai vous voir avant votre départ
LEGION VIENNOISE

Quelle moisson de médailles pour le club de gymnastique « la légion viennoise »
Je tiens à féliciter à nouveau toutes les gymnastes venues des 4 coins de la région pour leurs performances exceptionnelles. J’ai été fière de participer à la remise des médailles Un grand merci aux bénévoles de la Légion Viennoise pour l’organisation de cet événement et particulièrement à Thierry Desoeuvres pour son accueil
COMMEMORATIONS

Chaque 19 mars, la France rend hommage aux victimes de la guerre d’Algérie, et des combats en Tunisie et au Maroc.
Ces commémorations nous rappelle, qu’il est encore et toujours, de notre responsabilité collective, d’aplanir les tensions mémorielles.
J’étais présente aux cérémonies de Vienne et de Septème, pour saluer et remercier nos anciens combattants, qui inlassablement et avec sagesse, transmettent aux plus jeunes leurs espoirs de paix
LA POSTE

Chaque année, j’ai le plaisir de faire un point avec Rémi Comparato, délégué territorial de La Poste en Isère.
La question des services de La Poste dans nos communes rurales a été au cœur de nos discussions. Nous avons évoqué les moyens d’assurer un accès équitable aux services postaux, essentiels pour maintenir le lien social et économique dans les territoires.
Depuis le 26 juin 2023, le contrat d’entreprise lie l’Etat à La Poste pour 4 missions de service public :
Le service universel postal, la contribution à l’aménagement du territoire, le transport et la distribution de la presse, et l’accessibilité bancaire


LES MÉDIAS

POUR ME CONTACTER

Permanence parlementaire
23 rue Victor Hugo
38200 VIENNE

Adresse mail
caroline.abadie@assemblee-nationale.fr
facebook twitter instagram linkedin 
Email Marketing Powered by MailPoet