abadie-tete
NEWSLETTER
MAI 2024

L'EDITO

"Surveillants pénitentiaires : la Nation en deuil "

Mardi 14 mai, un commando doté darmes de guerre a, selon un plan macabre et froid, abattu deux surveillants de ladministration pénitentiaire et grièvement blessé trois de leurs collègues, pour
« arracher » un détenu en cours dextraction qui revenait du tribunal.

Cet assassinat, par sa violence inédite, a choqué notre pays, et nous a tous plongés dans une grande tristesse. Lors de l’hommage national qui leur a été rendu par le Premier Ministre, nos pensées étaient tournées vers leurs familles et leurs 43 000 collègues et agents de ladministration pénitentiaire, qui font à lombre des murs de nos prisons, un travail dune valeur inestimable pour la sécurité intérieure de notre Nation. Je leur ai rendu hommage lors d’une question posée au Gouvernement et leur ai témoigné mon soutien en étant à leurs côtés et à leur écoute lors d’une de leurs trois journées de mobilisation.

Ces deux agents laissent des familles et des orphelins dans une grande détresse. Notre sympathie leur est acquise. Grâce à la loi visant à consolider notre modèle de sécurité civile et valoriser le volontariat que nous avons votée en 2021, les enfants des agents pénitentiaires morts en service, reçoivent la protection de la Nation par le statut de pupille de la République. Cela ne compense, ni ne répare rien, car la dette de la Nation à ces deux familles endeuillées est immense.

5 personnels et 2 véhicules. Cette extraction de niveau 3 sur les 4 échelons de sécurité des escortes, était dimensionnée à la mesure de Mohammed Amra, détenu non particulièrement signalé.

Cependant, comme les 130 000 extractions effectuées lannée dernière, cette extraction, naurait pas dû se terminer ainsi. Compte tenu de la violence inédite de cette attaque, le statu quo n’est pas envisageable. Au-delà des revendications principalement matérielles portées par les personnels d’extraction qui ont reçu un assentiment du garde des Sceaux, ce dernier s’est engagé à diminuer le nombre d’extractions et a par ailleurs lancé une enquête de l’inspection générale de la justice.

De mon côté, déjà engagée sur les sujets pénitentiaires, jai proposé à la commission des Lois le lancement dune mission flash relative aux transfèrements et aux extractions de ladministration pénitentiaire afin dadapter ces moments de grande vulnérabilité à la nouvelle échelle de violence que nous avons connue lors de ce drame. En plus de travailler sur les sujets de surpopulation carcérale, qui sont à lorigine de nombreux maux de la prison, j’ai donc entamé mes auditions cette semaine dans l’optique de rendre nos conclusions avant la suspension estivale.

Pour lheure, je ne peux que souhaiter un prompt rétablissement aux surveillants blessés. Je mesure tout le courage qu’il leur faudra pour surmonter ces meurtrissures, comme à leurs collègues qui sont repartis sur les routes dès la semaine dernière. Et j’espère aussi qu’aucun policier ni gendarme ne sera blessé QUAND ils attraperont le fuyard et ses complices.

L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Hier un commando doté d'armes de guerre a, selon un plan macabre, abattu deux surveillants de l'administration pénitentiaire, grièvement blessé trois de leurs collègues, pour "arracher" un détenu en cours d'extraction qui revenait du tribunal. Face à l'horreur de l'attaque dans l'Eure, mes pensées vont vers les familles des victimes. Cet acte insensé nous confronte à une nouvelle échelle de violence, inédite et profondément choquante. La République combattra toujours ces criminels, qui seront retrouvés et traduits devant la Justice.
Retrouvez ma question au Premier ministre
J’ai l’honneur d’avoir été nommée co-rapporteure de la mission d'information flash sur les transfèrements et les extractions pénitentiaires.
Mardi 14 mai, l’horrible attaque du fourgon dans l’Eure qui a coûté la vie à deux surveillants de l’administration pénitentiaire en mission pour notre Nation et grièvement blessé trois de leurs collègues, nous a tous plongé dans une grande tristesse.
La violence a franchi un nouveau seuil. Notre mission va se pencher sur tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité de nos personnels pénitentiaires dans ces moments de grande vulnérabilité que sont les extractions.
Nous entendrons tous les professionnels compétents de l’administration pénitentiaire et de la justice pour identifier les défis et les préoccupations auxquels nos courageux agents sont confrontés.
Cette mission sera co-rapportée avec ma collègue Emilie Bonnivard, députée de la Savoie.
Aux côtés de mes collègues de la commission des Lois, nous avons eu le privilège d’accueillir aujourd’hui nos homologues ukrainiens au sein de l’Assemblée nationale.
Nous avons discuté des enjeux de la coopération décentralisée entre nos villes et nos régions.
L'échange entre nos deux institutions renforce nos démocraties !Nous réitérons notre soutien indéfectible au peuple ukrainien en guerre.

LA CIRCONSCRIPTION

HEYRIEUX



Très heureuse d’être aux côtés de la directrice de l’Ecole Pasteur d’Heyrieux, du Maire, Daniel Angonin et de Damien Roget membre de l’équipe de France de Para Volley, pour cette cérémonie d’ouverture des Olympiades !
Félicitations aux élèves pour leurs magnifiques créations artistiques, leur chorale et le Brass Band du Collège.
Le sport nous enseigne la persévérance, le dépassement de soi, le respect et la tolérance.
Un grand bravo au corps enseignant pour l’organisation de ce très bel événement ! Fière que les JO de Paris 2024 ait réduit leur empreinte carbone de moitié par rapport aux jeux habituels !
OYTIER-SAINT-OBLAS



J’étais très heureuse d’accueillir sur ma circonscription pendant deux jours, la Ministre chargée des Relations avec le Parlement, Marie Lebec.
Un programme de visites agricoles et économiques : Visite de l’entreprise Rolland bois et échange avec des chefs d’entreprise du Nord Isère.
Echange avec des étudiants du lycée Agrotec de Vienne-Seyssuel, sur la transmission des exploitations et la gestion de l’eau du Nord-Isère.
Echange au sein de la ferme de Sambillot à Chonas-l’Amballan, pour faire le point sur les annonces du Gouvernement et échanger sur le Projet de loi d’orientation agricole.
Un moment de mise en avant de notre si beau territoire que j’ai partagé avec Didier Rambaud , le préfet de l’Isère et les élus, maires et conseillers départementaux, président de la chambre d’agriculture venus nombreux accueillir une ministre à l’écoute.
SAINT-QUENTIN-FALLAVIER

J’ai passé la journée auprès des personnels pénitentiaires réunis devant la prison de Saint-Quentin-Fallavier, et accompagnée ce matin par ma collègue Marjolaine Meynier-Millefert. J’ai pu échanger longuement avec toutes les organisations syndicales du centre pénitentiaire et du PREJ qui effectue les extractions judiciaires.
J’ai tenu à leur témoigner ma solidarité dans ce moment difficile après l’assassinat de 2 de leurs collègues mardi. Ces échanges m'ont permis de mieux cerner les défis et les préoccupations auxquels ces professionnels courageux sont confrontés. Dépositaire de ces nombreux témoignages de terrain, je serai plus efficace lors de la mission flash décidée par l’Assemblée nationale que je mènerais sur les extractions de l’administration pénitentiaire. En tant que 3ème force de sécurité intérieure, l’engagement de tous les agents de l’administration pénitentiaire est admirable même si l’essentiel de leur mission s’accomplit à l’ombre des murs de nos prisons.
Déjà confrontés à des conditions difficiles de travail dues à la surpopulation carcérale, ils méritent notre respect et notre soutien.
Je rends une nouvelle fois hommage aux agents tués en mission pour notre Nation et adresse mes sincères condoléances à leurs familles et collègues.
Merci à tous ceux qui sont venus me confier leur peine, leur préoccupation et encore leur espoir. Je suis touchée par la confiance qu’ils m’ont témoignée.
VIENNE

J’étais heureuse de rencontrer à peine 3 semaines après son arrivée, la nouvelle directrice de l’hôpital Lucien Hussel, Madame Céline Vigné.

Elle a pu m’expliquer la réorganisation nécessaire des services et l’habitude prise par la population d’aller aux urgences dès qu’elle ne sait pas comment faire pour traiter un problème de santé et qui a généré au fil des années une sur-utilisation des urgences et l’épuisement du personnel.

Son objectif : permettre aux urgences de Vienne, de ne prendre en charge que les urgences vitales et à terme, réouvrir progressivement le service mobile d’urgence et de réanimation.

Comment : il est donc désormais demandé aux patients d’appeler le 15, en cas de besoin à partir de 20 heures jusqu’à 8h du matin. C’est ce centre de régulation qui les orientera selon la gravité de leur état vers des services d’urgence ouverts la nuit ou vers la médecine de ville ou une maison médicale de garde
SAINT-MAURICE-L'EXIL

J'étais honorée d'être aux côtés du groupe Reguillon pour l'acquisition de leur nouvelle société.
Cette nouvelle acquisition est une étape importante pour l'avenir de l'entreprise puisqu'elle élargit son champ d'action avec cette nouvelle activité de maçonnerie et renforce sa présence sur la Communauté de communes Entre Bièvre et Rhône.
C'est aussi une histoire comme on les aime: le retour dans le giron familiale d'une entreprise créée en 1949 par le grand-père de Michel Reguillon que je remercie particulièrement pour partager ces moments conviviaux avec les élus présents.
Merci aussi pour leur chaleureux accueil à toutes les équipes, ainsi qu'à Delphine et Guillaume Reguillon.
SEPTEME

J’étais aux côtés des sapeurs pompiers de Septème pour les 100 ans de la caserne des pompiers et les 20 ans des jeunes sapeurs-pompiers
Un beau programme était prévu toute la journée : démonstrations, spectacles, expositions et un feu d’artifice ce soir pour clôturer cette journée.

LES MÉDIAS

POUR ME CONTACTER

Permanence parlementaire
23 rue Victor Hugo
38200 VIENNE

Adresse mail
caroline.abadie@assemblee-nationale.fr
facebook twitter instagram linkedin 
Email Marketing Powered by MailPoet